Logo Coinbase
Connexion

Qu'est-ce que le staking ?

Qu'est-ce que le staking ?

Comme de nombreux aspects des cryptomonnaies, le staking peut être un concept compliqué ou simple, selon le nombre de niveaux de compréhension que vous voulez obtenir. Pour beaucoup de traders et d'investisseurs, le principal est de savoir que le staking est un moyen de gagner des récompenses en détenant certaines cryptomonnaies. Même si votre unique objectif est d'obtenir des récompenses de staking, il est toutefois utile de comprendre un minimum comment et pourquoi cela fonctionne ainsi. 

Comment fonctionne le staking ?

Si une cryptomonnaie que vous détenez peut faire l'objet de staking (les options actuelles incluent le Tezos, le Cosmos et désormais l'Ethereum via la nouvelle mise à niveau ETH2), vous pouvez miser une partie de vos avoirs et gagner un taux de pourcentage de récompense au fil du temps. Cela implique généralement un « staking pool », que vous pouvez considérer comme étant similaire à un compte d'épargne portant intérêt. 

La raison pour laquelle votre cryptomonnaie vous fait gagner des récompenses lors du staking est due au fait que la blockchain la fait travailler. Les cryptomonnaies permettant le staking utilisent un « mécanisme de consensus » appelé Preuve d'enjeu, qui leur permet de s'assurer que toutes les transactions sont vérifiées et sécurisées sans banque ou processeur de paiement intermédiaire. Si vous choisissez de la verrouiller, votre cryptomonnaie fait partie de ce processus. 

(Obtenez toutes les informations dont vous avez besoin pour comprendre la transition vers l'ETH2 dans notre guide sur tout ce qui concerne Ethereum.)

Les récompenses de staking d'ETH2 seront bientôt disponibles sur Coinbase

Vous pouvez faire travailler vos ethereums et bénéficier d'un TAEG allant jusqu'à 5 %.

Pourquoi seulement certaines cryptomonnaies peuvent-elles faire l'objet de staking ?

C'est là que les choses commencent à devenir plus techniques. Le Bitcoin, par exemple, ne permet pas le staking. Pour comprendre pourquoi, il vous faut quelques informations sur le contexte. 

  • Les cryptomonnaies sont généralement décentralisées, ce qui signifie qu'il n'y a pas d'autorité centrale pour les gérer. Alors comment tous les ordinateurs d'un réseau décentralisé parviennent-ils à la bonne réponse sans qu'elle leur soit fournie par une autorité centrale telle qu'une banque ou une société de cartes de crédit ? Ils utilisent ce qu'on appelle un « mécanisme de consensus ».

  • De nombreuses cryptomonnaies, telles que le Bitcoin et l'Ethereum 1.0, utilisent un mécanisme de consensus appelé « Preuve de travail ». Avec la Preuve de travail, le réseau consacre une énorme puissance de traitement pour résoudre des problèmes tels que la validation de transactions entre des inconnus situés de part et d'autre de la planète et la garantie que personne n'essaie de dépenser deux fois la même somme. Une partie du processus implique des « mineurs » dans le monde entier qui rivalisent pour être les premiers à résoudre un puzzle cryptographique. Le gagnant obtient le droit d'ajouter le dernier « bloc » de transactions vérifiées sur la blockchain et reçoit quelques cryptomonnaies en contrepartie.

Pour une blockchain relativement simple telle que celle du Bitcoin (qui fonctionne beaucoup comme le grand livre d'une banque, en suivant les transactions entrantes et sortantes), la Preuve de travail est une solution évolutive. Mais dans un environnement plus complexe comme celui de l'Ethereum, qui possède une grande variété d'applications telles que l'ensemble de la DeFi exécutées en haut de la blockchain, une Preuve de travail peut entraîner des blocages lorsque l'activité est trop importante. Par conséquent, les délais de transaction peuvent être plus longs et les frais plus élevés.

Qu'est-ce qu'une Preuve d'enjeu ?

Un nouveau mécanisme de consensus appelé Preuve d'enjeu a vu le jour, dans le but  d'augmenter la vitesse et l'efficacité tout en réduisant les frais. La Preuve d'enjeu réduit considérablement les coûts, en n'imposant pas à tous les mineurs la résolution de problèmes mathématiques qui est un processus qui consomme beaucoup d'énergie. Au lieu de cela, les transactions sont validées par des personnes qui sont littéralement investies dans la blockchain via le staking. 

  • Le staking est une fonction similaire au minage, car c'est le processus au moyen duquel un participant au réseau est sélectionné pour ajouter le dernier lot de transactions à la blockchain et gagner des cryptomonnaies en contrepartie. 

  • Les mises en œuvre exactes varient d'un projet à l'autre, mais en substance, les utilisateurs mettent leurs jetons en jeu pour avoir une chance d'ajouter un nouveau bloc sur la blockchain en contrepartie d'une récompense. Leurs jetons bloqués constituent une garantie de légitimité de toute nouvelle transaction qu'ils ajoutent à la blockchain.

  • Le réseau choisit les validateurs (tels qu'ils sont généralement connus) en fonction de la taille et de la durée de détention de leur staking. Ainsi, les participants les plus investis sont récompensés. S'il s'avère que les transactions d'un nouveau bloc ne sont pas valides, les utilisateurs peuvent voir une partie de leur staking détruit par le réseau, ce que l'on appelle un événement de « slashing ». 

Quels sont les avantages du staking ?

Beaucoup de détenteurs de cryptomonnaies à long terme considèrent le staking comme un moyen de faire travailler leurs actifs en générant des récompenses, au lieu d'avoir des portefeuilles de cryptomonnaies qui prennent la poussière.

Le staking présente l'avantage supplémentaire de contribuer à la sécurité et à l'efficacité des projets de la blockchain que vous soutenez. En bloquant certains de vos fonds, vous rendez la blockchain plus résistante aux attaques et renforcez sa capacité à traiter les transactions. (Certains projets attribuent également des « jetons de gouvernance » aux participants au staking, ce qui permet aux détenteurs de donner leur avis sur les futures évolutions et mises à niveau de ce protocole.)

Quels sont les risques liés au staking ?

Le staking exige souvent une période de verrouillage ou d'« acquisition » au cours de laquelle votre cryptomonnaie ne peut pas être transférée. Cela peut présenter un inconvénient, car vous ne pourrez pas négocier de jetons bloqués pendant cette période, même si les prix fluctuent. Avant le staking, il est important de se renseigner sur les exigences et règles spécifiques en matière de staking concernant chaque projet auquel vous souhaitez participer.

Comment puis-je commencer le staking ?

En général, le staking est ouvert à tous ceux qui veulent y participer. Cela dit, devenir un validateur complet peut nécessiter un investissement minimum important (par exemple, l'ETH2 requiert un minimum de 32 ETH), des connaissances techniques ainsi qu'un ordinateur dédié capable d'effectuer des validations de jour comme de nuit sans interruption. À ce niveau, la participation s'accompagne de considérations de sécurité et constitue une obligation sérieuse, car un temps d'arrêt peut entraîner la baisse de la mise d'un validateur.

Mais pour la grande majorité des participants, il existe un moyen plus simple de participer. Avec une plateforme d'échange comme Coinbase, vous pouvez contribuer à un pool de staking en investissant un montant en fonction de vos moyens. Cela réduit les obstacles d'accès et permet aux investisseurs de commencer à gagner des récompenses sans avoir à utiliser leur propre matériel de validation. Le staking est disponible pour la plupart des clients de Coinbase aux États-Unis et dans de nombreux autres pays.

En savoir plus sur le staking sur Coinbase