Logo Coinbase
Connexion

Cette semaine en Bitcoin : du 26 janvier au 2 février

Publié le 2 février 2021

Vue d'ensemble

Les marchés de toutes sortes ont connu une grande volatilité au cours de la semaine dernière à la suite d'une inondation d'« actions mèmes » (ou memestocks), comme GameStop et AMC, par les investisseurs individuels. Après que plusieurs plateformes populaires de trading en ligne ont limité les transactions sur ces actions et certaines autres en fin de semaine dernière, les plateformes d'échange Bitcoin ont connu une forte activité de la part de nouveaux utilisateurs à la recherche d'alternatives décentralisées aux investissements traditionnels. Les prix ont également augmenté de près de 20 % le 29 janvier, après que le fondateur de Tesla, Elon Musk, a fait du hashtag « #bitcoin » sa biographie Twitter. M. Musk, actuellement en compétition avec le patron d'Amazon Jeff Bezos pour le titre de personne la plus riche au monde, a partagé d'autres pensées sur le Bitcoin via l'application de conversation sociale Clubhouse, ce dimanche soir (HNP). « Je pense, à ce stade, que le bitcoin est une bonne chose, et je suis un partisan du bitcoin », a ainsi déclaré M. Musk. « Je pense que le bitcoin est vraiment sur le point d'être largement accepté par les acteurs de la finance conventionnelle« ».

Points clés

Elon Musk n'a pas été le seul investisseur de premier plan à manifester un intérêt nouveau pour le bitcoin. Du gestionnaire de fonds spéculatifs Ray Dalio à l'entrepreneur Mark Cuban, Bitcoin continue de bénéficier de l'appui de certains des plus grands noms du monde des affaires. Parmi les autres nouvelles, des rapports contradictoires sont apparus cette semaine concernant les plans du gouvernement indien visant à introduire de nouvelles réglementations autour du Bitcoin dans la deuxième nation la plus peuplée au monde. 

  • Ray Dalio, fondateur du géant des fonds d'investissement Bridgewater Associates, a décrit le Bitcoin comme « une sacrée invention » et envisage l'actif pour un ensemble de nouveaux fonds conçus pour protéger les investisseurs de l'inflation des devises fiduciaires.

  • Dans un article publié sur son blog, Mark Cuban a noté que les jeunes investisseurs acceptaient de plus en plus les réserves de valeur virtuelles : « La prochaine génération trouvera de la valeur dans les actifs numériques (à partir de tout bien numérique, y compris toute création faite en ligne, jusqu'aux différentes cryptomonnaies, comme le Bitcoin et l'Ether) qui seront plus faciles à conserver que les actifs physiques. »

  • La Banque de Singapour, l'une des plus grandes institutions financières d'Asie, a déclaré que Bitcoin pourrait remplacer l'or en tant que réserve de valeur. (Parmi les nouvelles connexes issues du même article, une enquête récente a montré que 67 % des milléniaux préfèrent détenir des bitcoins plutôt que de l'or).

  • Après avoir constitué un portefeuille de cryptomonnaies qui dépasse aujourd'hui 1 milliard de dollars, le PDG de One River Asset Management, Eric Peters , souligne la demande croissante pour l'adoption d'actifs tels que le bitcoin par les institutions. Au fur et à mesure que les institutions entrent dans l'espace, et que les prix augmentent, M. Peters suggère que la volatilité pourrait diminuer à mesure que des « mains plus fortes » participent.

  • Lors de sa dernière audioconférence sur les résultats, le PDG de Visa a détaillé cette semaine la stratégie du géant de la carte de crédit en matière de cryptomonnaies, décrivant le Bitcoin comme un « or numérique ». L'entreprise a également partagé ses plans visant à « permettre aux utilisateurs de Visa d'acheter des actifs en cryptomonnaies, ainsi que d'encaisser et d'effectuer des achats fiduciaires avec leurs cryptomonnaies ».

  • Cathie Wood, PDG d'ARK Invest, a déclaré qu'elle pense que davantage de sociétés cotées en bourse suivront Square et MicroStrategy, en utilisant le Bitcoin comme couverture contre l'inflation des devises fiduciaires. « Je pense que nous allons entendre parler de plus en plus d'entreprises qui utilisent cette couverture dans leur bilan », a-t-elle déclaré, « en particulier les entreprises technologiques qui comprennent la technologie et qui sont à l'aise avec. »

  • Vous cherchez à mieux comprendre les forces qui sous-tendent la hausse du bitcoin ? Découvrez notre nouveau rapport spécial.

Mise en lumière : un mouvement mondial pour accueillir le livre blanc du Bitcoin

Pour marquer leur soutien à la promesse d'une finance décentralisée et ouverte à tous que porte le bitcoin, un consortium de gouvernements, d'entreprises et d'élus s'est organisé pour héberger le livre blanc original de Bitcoin sur leurs sites web. La cryptomonnaie initiale a été révélée au monde en 2009 lorsque « Bitcoin : A Peer-to-Peer Electronic Cash System » (Bitcoin : un système de paiement électronique pair-à-pair) a été publié sur une liste de diffusion consacrée à la cryptographie par une personne ou un groupe de personnes sous pseudonyme, utilisant le nom de Sakoshi Nakamoto. 

Coinbase héberge désormais le livre blanc qui a tout déclenché, aux côtés de gouvernements (Estonie, Colombie, Ville de Miami), d'élus (les Représentants au congrès américain Patrick McHenry et Tom Emmer) et de sociétés (Square, Fidelity, Novi de Facebook).