Logo Coinbase
Connexion

Cette semaine en Bitcoin : du 29 novembre au 6 décembre

Cette semaine en Bitcoin, du 29 nov. au 06 déc.

Le Bitcoin a atteint son record historique de 19 900 dollars le 1er décembre, avant de retomber dans une fourchette comprise entre 18 500 dollars et 19 500 $dollars pendant le reste de la semaine. Mais qu'est-ce qui a motivé la trajectoire du bitcoin en 2020, et comment se situe-t-il par rapport au marché haussier de 2017 ? Obtenez les informations dont vous avez besoin dans notre dépêche hebdomadaire préparée par les chercheurs Coinbase.

Publié le 6 décembre 2020

Vue d'ensemble

Bien entendu, la nouvelle principale de la semaine est que le bitcoin a battu son record atteint à la fin d'année de 2017, en atteignant les 19 900 dollars le 1er décembre. Toutefois, comme cela est souvent le cas avec le bitcoin, cette trajectoire ascendante n'a pas été simple. Dès que le bitcoin avait culminé, il redevenait volatile, en retournant dans la fourchette comprise entre 18 500 dollars et 19 500 dollars pendant le reste de la semaine. Mais si nous examinons de plus près les chiffres, nous commençons à constater l'émergence de tendances intéressantes, notamment en comparant cette explosion à la précédente. D'une part, nous constatons une volatilité plus faible par rapport à 2017, et ce ralentissement semble être (en partie) au moins lié au fait que le bitcoin a fini par attirer de grands investisseurs institutionnels tels que les fonds spéculatifs, les entreprises technologiques et les géants dans la gestion d'actifs tels que Blackrock. Pour de nombreux investisseurs potentiels actuels dans le bitcoin, la principale question est la suivante : « en quoi cette hausse est-elle différente de celle de 2017 ? »

Prix du bitcoin en dollars US : du 29 novembre au 6 décembre 

Points clés

Examinons certaines des preuves indiquant en quoi la hausse de 2020 semble différer de 2017. Alors que l'intérêt des détaillants – c'est-à-dire des traders individuels et souvent amateurs – est à l'origine du pic du bitcoin en 2017, l'intérêt institutionnel est le thème central en 2020. Cette année est marquée par des changements économiques mondiaux remarquables, tels que l'accélération de l'adoption des cryptomonnaies ainsi que des niveaux accrus d'expansion de la dette gouvernementale et monétaire. En outre, il apparaît de plus en plus clairement que le bitcoin se développe en tant que classe d'actifs globale, avec une infrastructure de marché plus robuste et une volatilité réduite par rapport à 2017.

  • Lors d'une conversation avec l'ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, le PDG de Blackrock, premier gestionnaire d'actifs au monde avec 7 000 milliards de dollars d'actifs en dépôt,a déclaré estimer que le bitcoin était en train de gagner en légitimité et qu'il avait le potentiel de « devenir un actif du marché mondial ».

  • Pendant ce temps, AllianceBernstein, une société d'investissement avec 631 milliards de dollars d'actifs gérés, a publié une recherche indiquant que « la pandémie du coronavirus avait changé l'environnement politique, les niveaux d'endettement et les options de diversification pour les investisseurs, et que tout cela avait rendu le bitcoin attrayant... ». De plus, « le stratège a déclaré que la volatilité du bitcoin avait considérablement diminué au cours des trois dernières années, ce qui en fait une réserve de valeur plus attrayante. »

  • MicroStrategy – une société d'analyse d'investissement et de cloud computing – a fait parler d'elle cette année en devenant la première société cotée en bourse à placer une grande partie de ses actifs liquides (environ 250 millions de dollars) en bitcoin. Le 1er décembre, Coinbase a révélé qu'il était le partenaire d'exécution principal concernant les achats de Microstrategy. Plus tard dans la semaine, Microstrategy a annoncé qu'elle doublait son investissement dans le Bitcoin, et Bloomberg a rapporté que « La société avait payé 50 millions de dollars pour plus de la première cryptomonnaie au monde à un prix d'achat moyen de 19 427 dollars. »

  • Pour en savoir plus sur les forces à l'origine de la reprise du Bitcoin, consultez l'article « Bitcoin is Winning the Covid-19 Monetary Revolution » rédigé par Niall Ferguson, le célèbre historien économique de Harvard. M. Ferguson conclut que « Nous traversons une révolution monétaire à multiples facettes si complexe que peu d'entre nous comprenons son plein potentiel. La transformation technologique d'Internet est le moteur de cette révolution, et la pandémie de 2020 l'a accélérée. Pour illustrer l'étendue de notre confusion, considérons les performances divergentes de trois formes de devises cette année : le dollar américain, l'or et le bitcoin. »

Performance annuelle à ce jour de l'indice du bitcoin, de l'or et du dollar
  • L'une des idées reçues populaires concernant le bitcoin est que son prix a tendance à être grossièrement corrélé à celui de l'or. Mais cela ne semble plus être le cas. Depuis le 6 décembre, le bitcoin a augmenté de plus de 170 % depuis le début de l'année 2020. Dans le même temps, l'or s'est apprécié d'environ 22 % tandis que l'indice du dollar (qui évalue le dollar américain par rapport à différentes devises mondiales) a diminué de six pour cent. Si cette tendance se poursuit, il se peut que nous constations davantage de variations de ce gros titre de Reuters à partir du 30 novembre : « Le dollar a plongé en raison des espoirs de relance aux États-Unis ; le bitcoin atteint son sommet historique. »

Tendances sociales

  • Les conversations sur les médias sociaux ont suivi la hausse des prix du bitcoin et d'autres cryptomonnaies telles que l'ethereum tout au long du mois de novembre. Le volume de tweets concernant certaines des cryptomonnaies les plus fortes a augmenté de 38 % en novembre, et a atteint son niveau le plus élevé cette année. Comme on pouvait s'y attendre, la plus grande partie des conversations a concerné le bitcoin.

Le volume agrégé de tweets atteint un nouveau pic annuel

Acheter des bitcoins en quelques minutes

25 $ seulement suffisent pour commencer, à régler avec votre compte bancaire ou votre carte bancaire.