Logo Coinbase
Connexion

Cette semaine en Bitcoin : du 22 au 28 novembre

Cette semaine en Bitcoin : du 15 au 21 novembre

Après six semaines consécutives de croissance, le bitcoin a frôlé son plus haut niveau historique avant de repasser sous la barre des 17 000 dollars pendant le week-end des fêtes. Est-il toujours en passe de battre des records ? Trouvez les informations dont vous avez besoin pour effectuer les transactions les plus éclairées grâce à notre dépêche hebdomadaire préparée par les chercheurs de Coinbase.

Publié le 28 novembre 2020

Vue d'ensemble

Pendant près de sept semaines consécutives, le bitcoin a grimpé pour atteindre des sommets records. Pendant la première moitié de la semaine dernière, pour la première fois depuis la légendaire hausse du bitcoin fin 2017, il a franchi la barre des 19 000 dollars et semblait prêt à battre un record historique. Mais à l'approche des fêtes de Thanksgiving, le bitcoin a baissé de 11 % pour atteindre 17 100 dollars. Les prix ont commencé à chuter à nouveau la nuit dernière, mais cette baisse a incité de nombreux investisseurs à se poser deux question : quelle en est la cause ? Et est-ce qu'il s'agissait d'une erreur passagère ? 

Prix du bitcoin en dollars US : du 21 au 28 novembre

Points clés

Il y a des raisons d'être optimiste. À l'époque où ce rapport était publié le samedi, la capitalisation boursière de tous les actifs numériques avait atteint à nouveau 525 milliards de dollars, soit une baisse de 1 % seulement au cours de la semaine. Par ailleurs, au cours de l'année 2020, le discours dominant sur le bitcoin a suscité un intérêt institutionnel sans précédent, avec l'arrivée d'un nombre croissant de capitaux importants provenant de Wall Street, de la technologie et d'autres secteurs. Des géants des fonds spéculatifs tels que Paul Tudor Jones et Stanley Druckenmiller ont ajouté le bitcoin à leur portefeuille, et des entreprises publiques telles que Square et Microstrategy l'utilisent comme actif de réserve dans leur bilan.

Par conséquent, nous n'avons pas été surpris de constater une baisse des liquidités – circulation d'argent vers/depuis les cryptomonnaies – provenant d'entreprises américaines pendant un week-end férié. Nous sommes très curieux de voir ce qui se passera lundi lorsque tout le monde retournera au bureau. Les gens vont-ils considérer cette baisse comme une opportunité d'achat ?

Quoi qu'il en soit, les gros investisseurs contribuant à la hausse du prix du bitcoin ne montrent aucun signe d'essoufflement. À l'inverse, chaque semaine, de nouveaux investissements et transactions massifs en cryptomonnaies sont rapportés. Chez Coinbase, nous avons constaté un volume important et constant provenant de clients institutionnels jusqu'à Thanksgiving, avec quatre jours consécutifs (du 23 au 26 novembre) pendant lesquels le volume était supérieur à 2,4 milliards de dollars par jour ; ces quatre jours figurent dans notre Top 10 des plus gros volumes jamais atteints. 

  • La journée de Thanksgiving a été étonnamment chargée pour notre desk OTC (service de négoce de gré à gré), qui traite les transactions importantes avec les clients institutionnels. Nous avons constaté que plusieurs entreprises avaient tiré parti de la baisse lors de cette période de fête pour augmenter leur position, mais aussi que les entreprises crypto-natives abandonnaient les alt-coins de moindre valeur pour le Bitcoin et l'Ethereum. 

  • Entre-temps, le géant new-yorkais des services d'investissement Guggenheim Partners a révélé qu'il avaitl'intentiond'investir jusqu'à 530 millions de dollars dans le Grayscale Bitcoin Trust, un fonds important qui investit exclusivement dans le bitcoin et gère des actifs dont la valeur est supérieure à 10 milliards de dollars (voir le graphique ci-dessous ;  « AUM » désigne les « actifs sous gestion ») à compter du 25 novembre. 

Grayscale Bitcoin Trust (AUM) ($) atteint un montant record de 10 milliards en novembre 2020
  • Outre la réduction prévisible des investissements institutionnels pendant les fêtes, l'un des autres facteurs susceptibles d'avoir contribué à la baisse a été la réouverture d'OKEx, un marché chinois en difficulté qui avait interrompu les retraits il y a plus d'un mois. Le jeudi, les retraits ont été rétablis pour la première fois depuis cinq semaines et un grand nombre de clients frustrés ont retirés leur argent, ce qui a stimulé rapidement l'offre de bitcoin avec l'arrivée des fêtes et la diminution des liquidités, deux coups durs successifs qui, selon nous, constituent au moins une cause de cet effondrement. 

  • Mais revenons à notre sujet principal : pourquoi les investisseurs institutionnels ont-ils suscité un tel intérêt pour le bitcoin ? L'un des aspects est lié à l'inflation. Étant donné que les banques centrales et les gouvernements ont généré des milliers de milliards de nouveaux dollars, yens et euros, le bitcoin en tant que valeur refuge rivalisant avec l'or s'avère être un atout puissant.

  • Alors que le bitcoin cherche à atteindre de nouveaux sommets, l'or est demeuré à un niveau bas de 1,787 dollars par once pendant plusieurs mois à compter du 27 novembre. En règle générale, le bitcoin et l'or ont fluctué de manière plus ou moins synchronisée. L'une des questions que nous continuerons à explorer dans les semaines à venir est donc de savoir pourquoi l'or ne connaît pas un regain similaire, et si le bitcoin est susceptible de lui voler un peu la vedette.

Cette semaine, Bloomberg a déclaré que le « bitcoin avait atteint un niveau record étant donné que l'or avait perdu des milliards de dollars institutionnels... aujourd'hui, le débat s'intensifie quant au fait de savoir si la devise numérique la plus importante pourrait, un jour, rivaliser avec le lingot en tant que couverture contre l'inflation et vecteur de diversification de portefeuille. »

Tendances sociales

Les milliardaires dans le secteur des fonds spéculatifs ne sont pas les seuls à se tourner vers le bitcoin plutôt que vers (ou en plus de) l'or. Le nombre de recherches au niveau mondial sur Google pour « acheter des bitcoins » et « acheter de l'or » était pratiquement identique cette semaine.

Intérêt pour les recherches dans le monde entier de janvier à novembre 2020 grâce aux tendances dans Google
  • Cela dit, l'intérêt pour la recherche reste beaucoup plus faible qu'à la fin de l'année 2017. Cela pourrait indiquer que la récente hausse du bitcoin n'a pas encore atteint le grand public. Si les prix continuent à augmenter, il sera intéressant de voir à quel point il capte l'attention du grand public (et quel impact cette attention peut avoir sur les prix).