Logo Coinbase
Connexion

Tour d'horizon n° 10 : « tueurs d'ETH » et nouvelles chaînes

Le Tour d'horizon de Coinbase éclaire les questions clés du domaine de la cryptomonnaie. Dans cette édition, Ryan Yi et Justin Mart explorent le paysage des plateformes de contrats intelligents et l'émergence de concurrents qui ambitionnent de contester la domination d'Ethereum dans ce domaine.

Introduction

Les dapps sont des applications décentralisées qui sont activées par des contrats intelligents et s'exécutent automatiquement, et qui éliminent le besoin d'un intermédiaire centralisé. Les dapps ont le potentiel pour couvrir tout un éventail de cas d'utilisation, notamment les services financiers (DeFi), les jeux, les médias sociaux et bien d'autres encore. Au fil du temps, les dapps peuvent être gérées collectivement par une communauté, fonctionner entièrement selon les règles de leur code et offrir un niveau d'inclusion mondiale, une résistance à la censure et, au final, une efficacité que les applications web traditionnelles ne peuvent pas offrir. Étant donné qu'une dapp offre une transparence au regard du comportement des utilisateurs et de leur utilisation, elle peut également partager sa monétisation avec les utilisateurs du produit de manière automatisée, généralement en émettant son propre actif numérique qui est utilisé dans l'exploitation de l'application sous-jacente elle-même. Il n'est pas étonnant que la « phase utilitaire » de la cryptoéconomie susceptible d'accueillir un millier de dapps constitue une opportunité si attrayante.

Afin que les dapps puissent fonctionner en toute transparence, elles nécessitent, comme plateforme technologique sous-jacente, des blockchains de contrats intelligents évolutives. Les blockchains capables d'exécuter des contrats intelligents offrent un degré élevé de garanties de décentralisation, de telle sorte qu'elles peuvent servir « comme infrastructure numérique homogène et fiable, avec des garanties claires de disponibilité, pour maintenir une vision cohérente et fidèle des... données critiques », selon la description d'un expert.

C'est le marché que visent Ethereum et les autres blockchains de contrats intelligents. Il s'agit en fait de plateformes de développement, qui vendent leur pile technologique et leur niveau de décentralisation (« garanties de sécurité économique ») aux développeurs de dapps. Par ricochet, à mesure que de plus en plus de dapps se fondent dans une plateforme spécifique, davantage d'activité économique passe par la couche de base (ce qui permet de définir les prix des actifs et les frais de transaction via l'opération du protocole), offrant ainsi des garanties de sécurité accrues. De la même manière que les systèmes d'exploitation mobiles fonctionnent comme une couche d'exploitation commune qui s'est consolidée sur iOS et Android, des effets de réseau similaires sont actuellement à l'œuvre dans les protocoles de cryptomonnaies, où les principales plateformes pourraient générer une masse critique et des effets de réseau conduisant à une croissance supplémentaire.

Il n'est pas étonnant qu'il y ait une forte concurrence entre les blockchains activées par des contrats intelligents, et que plusieurs nouveaux participants soient sur le point de se lancer sur le marché. Dès lors, quel est l'état actuel de l'écosystème, et comment pouvons-nous évaluer les différentes blockchains à l'avenir ?

Avantage à Ethereum en tant que premier venu

Ethereum dispose d'un avantage de premier venu ferme et clair parmi les plateformes de contrats intelligents. Ce n'est pas seulement le plus important en termes de valeur du réseau, à savoir 65 milliards de dollars ; il éclipse également ses concurrents sur plusieurs facteurs clés :

  • Activité des développeurs / Attrait : la majorité des applications de blockchain se trouvent aujourd'hui sur Ethereum. ERC-20 (Ethereum) est de loin la norme la plus adoptée pour les crypto-actifs nouvellement émis.

  • Distribution / Intégration : d'autres services tiers s'appuient également fortement sur l'ETH, notamment les outils de développeur, les portefeuilles, l'infrastructure dans le nuage, les intégrations d'échange, etc. Par exemple, les deux plus grands stablecoins en volume d'émission (USDT et USDC) existent principalement sur Ethereum.

  • Nombre d'utilisateurs : le nombre d'adresses actives continue de croître considérablement.

  • Valeur / sécurité du réseau : En raison de son avance en termes d'utilisateurs et d'attrait, Ethereum présente un coût élevé de corruption de la chaîne. Ethereum Classic, la chaîne à partir de laquelle Ethereum a été divisé, a par comparaison été l'objet d'attaques des 51 % à plusieurs reprises.

Par-dessus tout, Ethereum a démontré la puissance du développement open-source, dans lequel les dapps sont capables d'interagir les unes avec les autres. On peut faire ici une analogie avec le développement de logiciels traditionnels, où un développeur peut utiliser plusieurs bibliothèques open-source pour coder son application. De la même manière, un développeur Ethereum peut utiliser différentes parties de la « pile » technologique compatible Ethereum, qui est interopérable et spécialisée dans des fonctions particulières, afin de créer des applications cohérentes.Considérez les dapps Ethereum comme des briques de Lego. La construction empilée et latérale est encouragée et a donné naissance à un écosystème de développeurs dynamique, qu'il sera très difficile aux challengers de perturber.

Prenons l'exemple de catnip.exchange, un marché de prédictions sur l'élection présidentielle américaine de 2020. Catnip est construit sur les couches suivantes

  1. Augur : Augur est une plateforme de marché de prédiction basée sur Ethereum. Augur est utilisé pour créer le marché des résultats des élections présidentielles (résultat Trump, résultat Biden).

  2. ERC-20 Standard : c'est un code Ethereum qui transforme les résultats du marché de prédiction sous-jacent en actions financières, représentées sous forme de jetons natifs d'Ethereum.

  3. Balancer : Balancer est un protocole basé sur Ethereum qui permet de créer des portefeuilles financiers pondérés personnalisés - de la même manière qu'un ETF. Dans ce cas précis, Balancer est utilisé pour créer un portefeuille pondéré composé des jetons ERC-20 décrits au point (2) ci-dessus. (50 % USD, 25 % résultat Trump, 25 % résultat Biden)

  4. Catnip.Exchange : une interface d'expérience utilisateur front-end qui permet aux utilisateurs d'effectuer des échanges transparents sur le marché de Balancer.

Comment les chaînes alternatives peuvent-elles rivaliser avec Ethereum ?

Ethereum a une avance significative sur le marché, en grande partie grâce à son fort attrait précoce parmi les développeurs et les dapps. Mais nous voyons maintenant de nouvelles plateformes alternatives qui cherchent à gagner des parts de marché.

Chaque nouvelle plateforme tentera de rivaliser sur les aspects suivants :

  • Expérience des développeurs, outils, et programmabilité : dans quelle mesure sera-t-il facile pour les développeurs de créer et de déployer des dapps ?

  • Mise à l'échelle / Expérience utilisateur : combien de transactions peuvent être réglées chaque minute ? Comment cette évolutivité affecte-t-elle la décentralisation et les garanties de sécurité ?

  • Développement commercial : les nouvelles plateformes ont besoin d'être adoptées par les applications. Comment chaque plateforme peut-elle aider les dapps à obtenir des partenariats ou une distribution de produits qui s'avèrent essentiels ?

  • Infrastructure : quelle est la fiabilité de la blockchain de base ? Sera-t-il aisé pour les développeurs de dapps d'accéder à la prise en charge des nœuds, aux services de staking et aux autres spécifications d'infrastructure ? Quels seront les types de stablecoins et de primitives financières de base disponibles ?

  • Bilan : quel capital l'équipe de développement de la blockchain de base peut-elle mobiliser afin d'atteindre les objectifs susmentionnés ? Certains de ces projets ont levé des capitaux importants grâce à des ventes de jetons, et ont des moyens pour financer la croissance et l'attrait.

Le succès pour les concurrents dépendra en grande partie de deux facteurs. Dans quelle mesure Ethereum répond aux besoins actuels des développeurs, et dans quelle mesure il serait difficile pour les développeurs de passer à un nouvel environnement. Mais pour être clair, si Ethereum parvient à suffisamment accroître le débit et continue d'améliorer l'expérience des développeurs, il sera difficile pour toute autre plateforme concurrente d'émerger à une échelle qui menacerait Ethereum.

En conséquence, l'adoption par les développeurs est un indicateur clé à suivre. Sur quelles plateformes les nouvelles dapps appuient-elles leur développement, et pourquoi ? Aujourd'hui, Ethereum domine la part de marché des développeurs, mais nous observons un attrait émergent pour d'autres plateformes.

Source : Coingecko.com (en date du 03–12–2020)

Réflexions finales

Aujourd'hui, il y a des avantages à construire sur Ethereum. D'une part, Ethereum s'est avéré relativement sûr jusqu'à présent, dispose d'outils de développeurs et d'un écosystème robustes, et apporte la plus grande base d'utilisateurs. Une application sur Ethereum n'a pas à se soucier d'amorcer son propre réseau depuis la base, et peut s'appuyer sur les effets de réseau d'Ethereum. C'est pourquoi le développement d'Ethereum permet d'éliminer certaines variables de risque pour le développeur.

Dans le même temps, Ethereum a des inconvénients. L'un d'entre eux peut revêtir de plus en plus d'importance : lorsqu'une application a beaucoup de volume de transactions, cela augmente également le coût de l'interaction avec les autres applications sur le réseau, créant ainsi un « bouchon » sur le réseau pour toutes les autres applications fonctionnant sur Ethereum. Un autre inconvénient concerne le contrôle et la flexibilité - par exemple, quand Ethereum a subi l'équivalent d'une « mise à jour logicielle », des parties du code contractuel de l'Aragon Project, une application basée sur Ethereum, sont devenues obsolètes.

Les développeurs doivent peser ces avantages et inconvénients lorsqu'ils choisissent une chaîne sur laquelle construire leurs applications.

La nouvelle technologie permet aux développeurs d'améliorer la personnalisation, la flexibilité et le contrôle, mais cela ne fait que commencer. Les développeurs peuvent configurer des blockchains avec leur propre sécurité de validateur et personnaliser la chaîne en fonction des besoins de leurs applications. Parmi les leaders de cette catégorie figurent Cosmos (via le protocole Tendermint) et Polkadot (via Substrate). Les applications sont créées en tant que leurs propres blockchains à l'aide de ces technologies open source et définissent leurs propres règles. En fait, l'Aragon Project susmentionné a migré efficacement d'Ethereum à Cosmos.

Nous pensons qu'en fin de compte, la question est de savoir si les applications doivent « vivre » dans les mêmes environnements de blockchain. À terme, nous prévoyons que les technologies permettront aux applications d'interagir les unes avec les autres, indépendamment de la chaîne sous-jacente. Donc, au final, la question pourrait se résumer à décider s'il fait sens (1) de construire sa propre chaîne, se rendre attrayant, puis d'interagir avec d'autres applications, ou (2) de créer et d'interagir avec d'autres applications dans le même environnement pour susciter cet attrait.

En bref : commentaires sur les actualités éminentes

Lancement de la phase 0 d'Ethereum 

Après des années de R&D, le contrat de dépôt Ethereum 2.0 a été lancé et a répondu aux exigences minimales des $ETH engagés lui permettant de passer à la prochaine phase de lancement. Actuellement, plus d'un million d'ETH$ ont été engagés.

Le lancement de la chaîne balise, qui sert de colonne vertébrale à la vision d'ETH2, marque le début d'une phase pluriannuelle. L'industrie s'attend à ce que les phases suivantes soient achevées dans un délai de 1 à 2 ans, après quoi les $ETH engagés pourront être débloqués. Il s'agit d'une étape importante du cycle de vie de l'actif $ETH, qui s'impose comme l'opportunité de preuve d'enjeu la plus importante pour l'avenir à court terme. 

Bien que la vision d'ETH2 puisse prendre quelques années pour véritablement se concrétiser, l'itération actuelle d'Ethereum et ses solutions évolutives seront probablement la solution à court terme pour les applications existantes - et finiront par s'intégrer dans un ETH2 fonctionnel. En raison de cette phase pluriannuelle, il y a un créneau favorable pour que les nouvelles blockchains de contrats intelligents (décrites ci-dessus) gagnent l'attention des développeurs et l'adhésion des utilisateurs. Il sera intéressant de voir comment Ethereum se comportera du point de vue des fondamentaux pendant la période de transition vers sa nouvelle pile technologique.

Actualités de Coinbase

Vente au détail

Actualités des cryptomonnaies institutionnelles

Entreprises émergentes dans le domaine des cryptomonnaies